Dans le contexte actuel de grande tension religieuse et de crispations identitaires, il est vital de jeter de nouvelles passerelles entre des peuples que plus de choses unissent que séparent au fond.

L’Université pour la Méditerranée, placée sous l’égide d’Adonis, le grand poète syrien, veut œuvrer pour ce dialogue renouvelé entre les riches et diverses cultures qui se trouvent sur les deux rives de la Mare nostrum, notre mer/mère commune.

Au « choc » stérile des civilisations, on préférera en effet leur rencontre, improbable peut-être mais toujours possible !

Il s’agira, à travers un enseignement et des manifestations apolitiques et laïcs, de retrouver une identité proprement méditerranéenne au-delà des clivages habituels (Nord/Sud, chrétiens/musulmans, riches/pauvres, etc.).

À l’image de Plutarque, soulignant il y a déjà vingt siècles les vertus des femmes de tout le pourtour méditerranéen, l’Université pour la Méditerranée aura également pour objectif de redonner à la femme la place qui lui revient de droit dans cette constellation unique de cultures délimitée par cette mer que les Allemands appellent Mittelmeer, la « mer du milieu ».

Nietzsche, Méditerranéen de cœur, disait qu’il fallait « méditerraniser la musique ». Il faudrait plus généralement méditerraniser la culture, la sortir de ses ancrages étroits, la dénationaliser en quelque sorte. À l’Europe déclinante et repliée sur elle-même, on pourrait ainsi opposer la Méditerranée européenne et orientale à la fois, dont la vocation naturelle est d’être un trait d’union entre individus, peuples et cultures.

Car la Méditerranée n’est pas qu’une mer, un espace réel, elle est aussi et surtout une idée, un idéal. Nous ne pouvons donc qu’adhérer à ce que Paul Valéry notait dès 1951 dans ses Regards sur le monde actuel : « Jamais, et nulle part, dans une aire aussi restreinte et dans un intervalle de temps si bref, une telle fermentation des esprits, une telle production de richesse, n’a pu être observée. C’est pourquoi et par quoi s’est imposée à nous l’idée de concevoir l’étude de la Méditerranée comme l’étude d’un dispositif, j’allais dire d’une machine à faire de la civilisation ».

L’UPM : acteur engagé et indépendant

L’UPM s’efforçant d’apporter des réflexions et des propositions, intervient dans les débats publics par des conférences, des publications, des programmes de formation, des activités artistiques et culturelles.

Objet et Territorialité

Dans une conception laïque et apolitique l’UPM a pour but de promouvoir l’identité méditerranéenne et de susciter des actions et des échanges de nature à contribuer au rapprochement entre les rives de la Méditerranée.
Son champ d’application recouvre les sciences humaines.
Sa territorialité comprend la France et les pays méditerranéens

Objectifs

Réaffirmer l’identité méditerranéenne en réhabilitant le passé commun et riche du pourtour méditerranéen.
Créer une véritable dynamique susceptible de peser dans le débat public autour de l’identité méditerranéenne commune.
Contribuer à l’analyse critique des grandes questions de la région Méditerranée / Moyen-Orient.
Transmission de connaissances, incitation à la recherche et propositions de formations.
Repenser le rôle de la Femme en Méditerranée.
Sensibiliser les décideurs et les acteurs politiques aux synergies possibles au sein des pays méditerranéens.

Moyens d’Action

(Alternativement dans un pays du sud ou du nord)
Les Cursus et les Cycles d’enseignement : Formation continue- cycles de conférences sur les grands thèmes méditerranéens.
Des Conférences exceptionnelles
Les Rencontres Méditerranéennes : Un Haut Lieu d’Echange et de convergence.
L’Université ouverte qui a pour vocation de s’associer aux autres institutions tournées vers le monde oriental et la Méditerranée, aux grandes écoles aux écoles de commerce intéressées par des échanges avec les pays méditerranéens ainsi qu’aux diverses universités du pourtour méditerranéen.
Une transversalité dynamique : Il s’agit de créer un pôle culturel qui puisse servir de repère et de référence pour tous ceux qui souhaitent une approche approfondie et non caricaturale d’un monde divers et complexe.

Président d’honneur

adonis

ADONIS (Ali Ahmed Saïd Esber)

Poète, philosophe et critique littéraire franco-syrien d’expression arabe et française.

Membres fondateurs

boute2

Véronique Bouté (Présidente)

Médecin Spécialiste des Centre de Lutte Contre le Cancer- Sénologue.
Praticien Hospitalier- Radiologiste des Hôpitaux.
Présidente de l’Association Transméditerranéenne : Femme et Cancer du Sein (Astarté).

chebib

Anas Alexis Chebib (Vice-Président, Trésorier, Coordinateur général)

Praticien Hospitalier- Radiologiste des Hôpitaux- Sénologue.
Président de l’Association France Proche-Orient.
Coordinateur de l’Association Transméditerranéenne : Femme et Cancer du Sein (Astarté).
Président du Collectif pour la Syrie.

meflah

Khaled Meflah (Secrétaire général)

Chercheur et Professeur en Biochimie.
Spécialiste dans le domaine de « la résistance des cellules cancéreuses à la mort cellulaire ».
Directeur Général du Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) François Baclesse
Président du cancéropôle du grand Ouest.

constantinides

Yannis Constantinidès (Secrétaire général)

Philosophe. Ancien élève de l’École Normale Supérieure.
Agrégé et docteur en philosophie.
Formateur en Ethique Médicale.

Administrateurs

tamzali

Wassyla Tamzali (Vice-Présidente)

Écrivaine et militante féministe algérienne.
Ancienne avocate à la Cour d’Alger.
Ancienne directrice des droits des femmes à l’UNESCO à Paris.

bailleul

Benjamin Bailleul (Communication- Webmaster- Trésorier adjoint)

Science politique à l’IEP de Rennes- France
Cursus en CPGE littéraire.
Engagé dans de nombreuses associations régionales, nationales et internationales pour la promotion de la démocratie, de l’égalité et de la solidarité.

segura

Carine Segura (Secrétaire générale adjointe)

Médecin spécialiste des Centre de Lutte Contre le Cancer- Oncologie médicale (pathologie mammaire et recherche clinique).
Secrétaire général de l’Association Transméditerranéenne : Femme et Cancer du Sein(Astarté).
Administratrice de la Société Française de Psycho-Oncologie- France.

ibrahim2

Ali Ibrahim (Conseiller culturel)

Docteur en littérature arabe ancienne et moderne.
Professeur des écoles maître formateur.
Conseiller Culturel.

daher2

Michel Daher, FACS

Médecin. Président, Société Libanaise du Cancer.
Professeur de Chirurgie- Université de Balamand.
Secrétaire General, Comité National Libanais d’Ethique.
Vice-Président, Comité National libanais des Soins Palliatifs.
Hôpital Saint Georges- CHU, Beyrouth- Liban.

wannous

Hazem Wannous

Chercheur. Maître de conférence – Université de Lille 1 Sciences et Technologies.
Télécom Lille. Laboratoire CRISTAL UMR CNRS 9189- France.

solaiman

Basel Solaiman

Professeur. Chef du département ITI Image et traitement de l’information à Télécom Bretagne.
Campus de Brest- France.

travert

Josette Travert

Professeur des universités en chimie analytique.
Ancienne présidente de l’université de Caen Basse-Normandie- France.

Ali Michel Rastbeen, PhD

Fondateur et président de l’Académie de Géopolitique de Paris et directeur du Conseil scientifique de la revue Géostratégique.

Comité technique

buleon

Pascal Buleon

Directeur de recherche CNRS, directeur de la MRSH CNRS Université de CAEN.
Université de Caen Basse-Normandie- France

goutte

Dominique Goutte

Vice-Président Dev. Eco. Recherche et Enseignement Sup. Caen, Basse-Normandie, France.
Agglomération Caen la mer, CEA – Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternative.

shahin

Michel Hawash Shahin

Docteur en Droit International
Professeur des universités

navai

Patrick Navaï

Poète et Peintre franco-persan
Médaille Vermeil de la Ville de Paris pour une œuvre graphique intitulée Apocalypse

Anne Lesur

Onco-sénologue et responsable de la coordination sein au Centre de Lutte Contre Le Cancer Alexis Vautrin (Vandoeuvre-Lès-Nancy, France)

Fawaz Saleh

Professeur des universités du droit privé et de la bioéthique. Damas-Syrie.
Secrétaire du conseil de l’enseignement supérieur en Syrie.
Ex vice-président et ex rapporteur du comité de la bioéthique de l’UNESCO.
Membre du Comité International de Bioéthique(CIB) de l`UNESCO.
Membre Fondateur du Groupe de Réflexion Ethique en Méditerranée (GREM)

Les pôles

– Développement numérique, Technologique et Sciences Appliquées
– Santé et Cancer
– Langues et Lettres
– Voix de la Femme
– Proche- Orient et Identité Méditerranéenne
– Histoire et Archéologie
– Éthique et Philosophie
– Financement et développement de l’UPM.

Dossier administratif